Notre programme

120 projets pour les Communales 2012

Publié le lundi 1er octobre 2012

Economie, Environnement et Solidarité sont indissociables, ils constituent les 3 piliers du développement durable sur lesquels Ecolo continuera à bâtir vos projets. Une commune durable faisant la part belle à la citoyenneté, privilégiant l’écoute et l’information, permettant l’adhésion à un projet de société collectif : voici en résumé le contexte dans lequel nous voulons travailler.


Enseignement
1. Assurer l’accès à l’école pour tous et tendre vers la gratuité des activités para-scolaires.
2. Continuer à garantir l’accueil de tous dans un cadre de vie fonctionnel, sécurisé et de bien-être.
3. Toujours veiller à un enseignement de qualité en faisant un bilan régulier des actions entreprises en matière de projet d’école.
4. Tout en mettant l’accent sur l’apprentissage de la langue maternelle, ne pas négliger l’ouverture aux autres langues et aux autres cultures et cela dès le plus jeune âge.
5. Développer les compétences artistiques (musique, théâtre, dessin, travaux manuels, …) en favorisant la créativité, facteur de développement personnel.
6. Apprendre à respecter son environnement naturel comme on apprend à respecter les autres élèves, les adultes et son environnement matériel.
7. Favoriser les contacts avec les autres écoles en organisant des activités inter-réseaux dans un esprit de coopération.
8. Respecter les accords en matière d’avantages sociaux et notamment l’accès au transport à la piscine et aux subsides classes de neige pour tous les réseaux.
9. Montrer l’exemple d’une alimentation de qualité en facilitant et en soutenant l’installation de fontaines d’eau potable, de distribution de fruits, … dans les écoles.
10. Soutenir et pérenniser les écoles de proximité. Elles participent au dynamisme de nos villages. Leur proximité favorise les partenariats avec les acteurs économiques, sociaux et culturels locaux (maison de repos Grangagnage, les artisans, les agriculteurs, les entreprises du zoning, …).
11. Poursuivre la sécurisation des abords des écoles et participer avec les enseignants, les parents et les élèves au plan intercommunal de mobilité (PICM) en cours.
12. Lutter contre l’échec scolaire par l’organisation d’un soutien et accompagnement scolaire en collaboration avec les écoles et les bénévoles.

Concrètement :
Construction de 4 classes supplémentaires à l’école communale de Villers.
Construction d’une nouvelle classe à l’école communale de Vaux-et-Borset.
Construction d’un nouveau préau à l’école communale de Villers.


Petite enfance
13. Continuer l’organisation de l’accueil extra-scolaire les petites Bouilles et maintenir les emplois concernés.
14. Continuer la politique de soutien aux gardiennes ONE afin de garantir une capacité d’accueil suffisante et accessible à tous les revenus (subsides à l’installation).
15. Organiser des formations pour les accueillantes subventionnées.
16. Centraliser les propositions et demandes de baby-sitting sur le site web de la commune.
17. Développer des loisirs actifs et de qualité pour les enfants.
18. Aménager de petites plaines de jeux publiques.
19. Développer des activités d’éducation parentale et de rencontre dans la maison des petites Bouilles.

Concrètement :
Développer une éco-crèche à Villers en favorisant toute initiative en la matière et en mettant à disposition un éco-bâtiment adapté.


Jeunesse
20. Engagement d’un second éducateur afin de poursuivre les actions menées et initier de nouveaux projets.
21. Poursuivre l’engagement de nos jeunes villersois lors des vacances d’été.
22. Continuer à former les animateurs des plaines d’été.
23. Proposer des budgets participatifs aux associations de jeunes.
24. Soutenir la création de maisons de jeunes en concertation avec les riverains.

Concrètement :
Mettre à disposition un nouveau bâtiment pour les scouts de Villers et améliorer les locaux du patro de Warnant.


Solidarité citoyenne
25. Créer un service social communal et de citoyenneté. Il aura pour rôle d’orienter et de porter assistance aux citoyens pour des matières ne dépendant pas du CPAS.
26. Soutenir les réseaux associatifs en respectant leur indépendance et leur spécificité.
27. Développer de nouveaux services de proximité et notamment une épicerie et une buanderie sociales.
28. Maintenir et élargir le travail d’insertion des ayants droits.

Concrètement :
Insérer une page d’annonces d’échange de service dans le bulletin communal.


Aînés
29. Poursuivre le soutien au conseil consultatif des aînés.
30. Valoriser le savoir de nos passeurs de mémoire.
31. Soutien aux associations d’aide aux personnes âgées.
32. Développer l’accueil de jour et le court séjour à la maison de repos et résidence service Grangagnage.
33. Promouvoir le développement de logements adaptés aux personnes âgées et de logements inter-générationnels.
34. Favoriser le maintien à domicile en créant une chaîne d’entraide.
35. Faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite dans tous les bâtiments publics.

Concrètement :
Poursuivre la construction de la résidence service.


Sport
36. Privilégier le sport de proximité en favorisant l’implantation de petites infrastructures au sein même des villages.
37. Restructurer l’association de gestion du complexe sportif (AGCS) et associer les clubs sportifs à la gestion du hall omnisports.
38. Poursuivre notre politique de rénovation des infrastructures sportives.
39. Poursuivre le programme sports de rue.
40. Promouvoir le sport santé (promenades, balades en vélo, en VTT, espaces multisports).

Concrètement :
Construire une salle supplémentaire (taille d’un terrain de basket) au hall omnisports pour répondre à l’extension de nos clubs sportifs et de nos écoles.
Création d’un garage sécurisé pour les vélos et motos au hall omnisports.


Santé
41. Permettre une information simple et rapide sur les acteurs et services de soins de santé (via les publications communales et le site web).
42. Promouvoir l’usage des produits et matériaux naturels. Imposer ceux-ci dans tous les travaux et marchés publics.
43. Promouvoir une alimentation saine.

Concrètement :
Proposer un service sanitaire en collaboration avec la province et le service d’analyse de milieux intérieurs (SAMI).


Environnement
44. Poursuivre le développement d’une politique active et écologique de l’eau.
45. Favoriser un usage rationnel et individuel de l’eau de pluie qui permettra de lutter contre les inondations tout en économisant les ressources en eau et en allégeant le budget des familles :_
en informant la population sur les technologies existantes.
en imposant l’installation de citernes à eau de pluie pour toutes les nouvelles constructions.
46. Maintenir le nom d’échevinat du Développement durable en lieu et place de celui de l’Environnement parce qu’il permet d’intégrer toutes les politiques communales.
47. Intégrer les critères environnementaux dans tous les marchés publics.
48. Tenir compte de la biodiversité dans toutes les phases de travaux communaux.
49. Montrer l’exemple en matière d’entretien en continuant à diminuer l’utilisation de pesticides et herbicides. Adopter des techniques de désherbage alternatif et proposer un plan de gestion différenciée.
50. Utiliser parcimonieusement le sol et les ressources disponibles. Prévoir des zones de protection pour la faune et la flore. Maintenir ou augmenter les zones de fauchage tardif.
51. Poursuivre les formations de nos agents communaux en matière de protection de l’environnement.
52. Assurer la propreté et la salubrité des espaces et voies publics.
53. Continuer à appliquer le principe de pollueur-payeur :
en sanctionnant les incivilités environnementales et les dépôts clandestins.
en popularisant et en facilitant l’accès aux récyparcs (informations, édition de cartes, …).
en réorientant une partie des amendes vers des projets environnementaux.
54. Rendre accessible les données de consommation de déchets sur internet.
55. Collaborer avec les autorités régionales pour diminuer les pollutions sonores (aéroport, autoroute et voies rapides). Appliquer le principe de précaution pour tout type de pollution pouvant porter atteinte à la santé (antennes gsm, haute tension, …)
56. Octroi d’une prime à la constitution d’un verger, potager en zone d’habitat.
57. Réorientation d’une partie de la fiscalité vers l’environnement.
58. Intégrer le service Environnement au sein d’un service ou d’une cellule Développement durable.
59. Créer une brigade spécialisée en environnement au sein du service Travaux.

Concrètement :
Poursuivre les travaux d’égouttage de la commune :
en concrétisant la collecte des eaux usées et l’épuration par lagunage dans le village de Vieux-Waleffe.
en appliquant l’étude provinciale en matière d’inondation en collaboration avec les agriculteurs.
en continuant de manière pro-active la réalisation et l’entretien des réseaux collectifs d’égouttage suivant les prescriptions régionales.
en aidant à la mise en place d’un assainissement autonome en zone d’égouttage individuel.


Agriculture et ruralité
60. Valoriser le travail de nos agriculteurs auprès des néo ruraux.
61. Établir une charte du bien vivre ensemble.
62. Favoriser la rencontre entre les citoyens et les agriculteurs, mettre en valeur les produits locaux, favoriser les circuits courts.
63. Soutenir toute initiative promouvant l’agriculture intégrée, biologique et le maréchage notamment via une prime.
64. Collaborer avec les agriculteurs pour préserver la ruralité de nos villages :
en passant des contrats d’exploitation et en rémunérant certains travaux environnementaux.
en favorisant le développement de mesures agro-environnementales.
en organisant l’échange/prêt de matériel et de services entre la commune et les agriculteurs.

Concrètement :
Créer un verger communal.


Mobilité
65. Mise en place d’une plate-forme de covoiturage :
permettant la mise en contact de personnes travaillant dans la même ville ou se rendant en un lieu commun (gare, …). permettant l’usage partagé et sécurisé de véhicules.
66. Améliorer la mobilité inter-villages en mettant en place un second Villebus.
67. Implantation d’un parc à vélo sécurisé dans les villages.
68. Créer la liaison cyclo-pédestre entre les RaVel de Hannut et de Huy.
69. Mise en place d’une centrale de voitures électriques partagées.
70. Prise en compte des principes de mobilité douce dans tous les travaux et marchés publics.
71. Intégrer le service Mobilité dans un service ou une cellule Développement durable.
72. Faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite dans tous les bâtiments publics.

Concrètement :
Relier le village de Fize-Fontaine à Villers par la construction d’une passerelle cyclo-pédestre au-dessus de la RN684.


Culture
73. Réorienter les objectifs du comité culturel et solliciter un emploi APE subsidié par la région afin de mieux structurer l’offre culturelle dans la commune.
74. Promouvoir les artistes locaux par l’organisation de manifestations thématiques.
75. Promouvoir toute activité socio-culturelle dans le but de dynamiser les cœurs villageois.
76. Dynamiser la bibliothèque communale, adapter les horaires, associer à un espace multimédia, organiser des débats, des conférences, louer les livres par internet.
77. Promouvoir des activités autour du livre et de l’outil informatique. _
Concrètement :
Ouvrir le site internet communal aux artistes locaux > galerie virtuelle, …


Economie, emploi et tourisme
78. Confirmer le rôle de l’agence de développement local (ADL) dans le cadre de la promotion à l’emploi et du tourisme dans le respect du développement durable.
79. Informer systématiquement des offres d’emplois communales (via le site internet et le bulletin communal).
80. Promouvoir toute activité économique dans le but de faire vivre nos villages.
81. Prendre en compte l’économie locale dans les marchés publics.
82. Intégrer le parc de la Mehaigne Burdinale.
83. Développer l’attractivité de Villers et des villages en valorisant sa situation géographique.

Concrètement :
Établir une cartographie des promenades (pédestres, cyclistes, équestres, …).


Service public et démocratie
84. Consulter la population et les usagers pour le plus grand nombre de décisions et et d’options publiques.
85. Maintenir et développer le principe des rencontres citoyennes.
86. Permettre la commande et/ou le téléchargement direct de documents sur le site web communal.
87. Dynamiser le bulletin communal et favoriser sa lecture dans les écoles.
88. Mettre en place des conseils communaux dans les villages.

Concrètement :
Optimaliser les permanences des services communaux.


Patrimoine, logement et logement social
89. Créer des logements de transit et d’insertion.
90. Faciliter l’accès à la propriété de logements sociaux.
91. Promouvoir le développement de logements pour personnes seules, jeunes couples, personnes à mobilité réduite, personnes âgées et logement inter-générationnel.
92. Mise en valeur du petit patrimoine communal et des cimetières.

Concrètement :
Informatiser la gestion des cimetières afin de diminuer le délai de traitement des dossiers.


Aménagement du territoire
93. Diminuer le délai de traitement des dossiers en s’appuyant sur un nouvel outil, le schéma de structure communal (SSC).
94. Soutenir la participation citoyenne à toutes les décisions en la matière, en s’appuyant sur la commission consultative d’aménagement du territoire & mobilité (CCATM) et en organisant aussi des réunions citoyennes en dehors des procédures légales.
95. Prendre en compte les enjeux de mobilité, de sécurité et de biodiversité dans chaque décision.
96. Être attentif à ce que l’extension du zoning se fasse dans le respect du développement durable et des riverains.
97. Mieux contrôler le respect des différents permis (urbanisme, environnement, ...) et lutter contre les petites infractions :

en stimulant le sens civique.
en réalisant un règlement communal d’urbanisme partiel.
en organisant un règlement de cautionnement.
98. Favoriser les éco-projets et limiter au-delà des prescriptions régionales l’usage des énergies fossiles dans les nouveaux lotissements.
99. Intégrer le service Urbanisme dans un service ou une cellule Développement durable.

Concrètement :
Améliorer le site web en permettant aux candidats bâtisseurs d’accéder directement aux formulaires de demande de permis.


Sécurité
100. Prendre toutes les mesures nécessaires pour résoudre le problème du trafic lourd de la rue Roua.
101. Créer des espaces sécurisés pour les piétons et les cyclistes notamment aux traversées des N64, N65 et N684.
102. Créer en collaboration avec le SPW un rond-point au carrefour des rues le Marais, du Château d’eau et de Waremme ainsi qu’à la sortie autoroutière du Roua.
103. Promouvoir la réduction de vitesse dans les quartiers résidentiels par des dispositifs adéquats.
104. Appropriation de la N64 (rue de Waremme et rue de Huy), transformation de celle-ci en un espace convivial et sécurisé.
105. Lutter contre le stationnement sauvage.
106. Poursuivre la sécurisation des abords des écoles et participer avec les enseignants, les parents et les élèves au plan intercommunal de mobilité (PICM) en cours.
107. Faire le bilan des besoins en matière de stationnement des personnes à mobilité réduite.
108. Faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite dans tous les bâtiments publics.

Concrètement :
Améliorer la visibilité de nos forces de police par plus de présence dans les villages.
Relayer les informations de sécurité dans les publications communales.


Energie
109. Continuer de faire de la commune un exemple en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie et de développement des énergies renouvelables. Contrôler le bon usage des nombreux dispositifs déjà en place.
110. Mener une campagne de sensibilisation dans tous les services communaux promouvant une gestion rationnelle de l’énergie et désigner un responsable énergie dans chaque bâtiment.
111. Afficher les performances énergétiques sur chaque bâtiment communal.
112. Continuer à assurer le rôle d’initiateur de projets citoyens collectifs de production d’énergie en promouvant les partenariats public privé et les partenariats avec les agriculteurs (usine de biométhanisation).
113. Rester acteur du développement éolien sur la commune.
114. Augmenter le montant des primes permettant de diminuer les gaz à effet de serre pour les plus bas revenus.
115. Promouvoir les installations d’énergie verte pour tous en stimulant les achats groupés.
116. Intégrer des prescriptions énergies responsables dans tous les permis délivrés par l’administration.
117. Sensibiliser les particuliers et les PME à diminuer les gaz à effet de serre lors de la construction de nouveaux bâtiments.
118. Maintenir l’emploi du responsable Energie, engagé en 2004.
119. Poursuivre et promouvoir le rôle du tuteur Energie au CPAS.
120. Intégrer le service Energie dans un service ou une cellule Développement durable.

Concrètement :
Obtenir une nouvelle éolienne citoyenne.