Les débuts

 

C’est dans le village de Vaux-et-Borset que se nouent, au début des années 80, les premiers contacts “écologistes” sur la commune de Villers-le-Bouillet.

Rapidement, avec la création du parti Ecolo fédéral en 1982, le mouvement prend de l’ampleur mais le groupe attends 1988 pour créer, déjà à l’époque et sans devoir “surfer sur la vague”, sa première liste rassemblant écologistes et citoyen(ne)s motivés par l’idée d’une autre politique.

Ce groupe, “Démocratie Directe”, s’intéresse déjà à de nombreux thèmes laissés pour compte par les responsables politiques de l’époque ; l’environnement, la culture, l’associatif, le social et la participation citoyenne seront ses chevaux de bataille !

 

L’aventure communale

 

Dans le sillage du parti national, qui véhicule des idées novatrices tournées vers l’intérêt de la population, les écologistes villersois se mobilisent et se multiplient.

Persuadés qu’une amélioration de la situation ambiante est envisageable et désireux d’apporter des solutions concrètes, du réalisme, du durable, du relationnel et de la participation citoyenne aux décisions importantes, nous relevons le défi de nous représenter en 1994 et obtenons un siège de conseillère communale bien mérité pour notre tête de liste, Brigitte Simal.

Seule représentante de la liste au conseil communal, elle obtient, avec le soutien du groupe, de belles victoires telles que l’installation d’une Commission Consultative en Aménagement du Territoire ou le droit d’interpellation du citoyen au conseil communal.

 

La reconnaissance

 

Fort de l’expérience acquise depuis 1994 et d’un retour positif de la population, le groupe décide de poursuivre l’aventure communale en mettant en avant sa volonté de dépasser les clivages politiques pour créer une dynamique positive en proposant aux autres acteurs communaux des tables rondes pour discuter de l’avenir. Malgré les divergences d’opinion, les débats sont constructifs mais les élections approchent.

Au soir des élections, preuve que nos actions et idées trouvent un écho parmi vous, c’est à pas moins de trois représentants que vous confiez le soin d’être vos porte-parole !

Après d’âpres négociations, c’est avec le nouveau groupe ENSEMBLE que nous entrons en majorité. D’abord avec les échevinats de l’enseignement, la petite enfance et la jeunesse confiés à Brigitte Simal et de l’urbanisme, l’environnement, l’aménagement du territoire et les travaux à Donat Delhaye, puis avec le premier mayorat ECOLO de Belgique de 2003 à 2006, nous tentons avec difficulté de mettre en oeuvre notre programme.

C’est pourtant grâce à notre détermination que sortiront de terre les 6 premières éoliennes qui feront de notre village un exemple pour la Wallonie.

Fidèle à ses idées, le groupe ne nourrit pas d’exclusives et, au soir des élections de 2006, ayant conservé nos trois élus, c’est avec le Parti Socialiste que nous décidons de poursuivre notre route. Ce choix, guidé par l’espoir de trouver un partenaire plus ouvert à nos propositions que le groupe Ensemble, ne sera pas déçu.

Avec Pierre Serexhe comme président de CPAS, Jean François Ravone comme échevin de l’urbanisme, de l’énergie, de l’environnement et du développement durable et Brigitte Simal comme bourgmestre puis première échevine, nous mettons en place de nombreux points inscrits à notre programme. De l’éolienne communale à la nouvelle maison communale, de la création de l’ADL à la mise en place du PCDN nous plaçons, à nouveau, notre village à la pointe de ce qui se fait en Wallonie.

 

La déception

 

Après 12 ans de majorité, c’est trop confiants sur la valeur de nos résultats que nous abordons la campagne électorale. Nous apprenons à nos dépens qu’une campagne électorale communale ne se joue pas sur les efforts fournis pendant 6 années et que la discussion sereine est moins efficace que la rancoeur, l’amertume et l’agressivité. En période électorale tout est permis, disent certains… (mais ils ne sont probablement pas Ecolo)

Injustement catalogués de dépensiers et trop “colorés” à gauche, nous basculons dans l’opposition avec deux élus. Brigitte Simal, remplacée en 2015 par Nathalie Vanhamme, et Jean-François Ravone, assument, malgré les nombreuses divergences avec la nouvelle majorité, leurs rôles de conseillers et apportent toute leur expérience pour participer activement à la vie communale et au conseil, plus pure expression de la démocratie !

 

Et demain ?

Share This